Accueil | Alsace viticole | Cépages et Grands crus | Nos vins | Accords culinaires | Evénements | Historique | Adresses | Liens | Contacts
 
Le vin d'Alsace se boit
le matin, nature
le midi, pur
le soir, sans eau

Mon Dieu,
donnez moi la Vie pour longtemps,
de l’Amour de temps en temps,
du Boulot pas trop souvent,
mais du Vin d’Alsace tout le temps

Un petit verre de vin
d'Alsace, c'est comme
une robe légère, une
fleur de printemps, c'est
le rayon de soleil qui
vient égayer la vie.
(Christian Dior) 

Alsavin scri

9, rue des Inhauts
5021 Boninne
Tél & Fax: 081/21.24.49
info@alsavin.be

Heures d'ouverture
lundi 13h00 - 19h00
mardi 10h00 - 19h00
mercredi 13h00 - 19h00
jeudi 10h00 - 19h00
vendredi 10h00 - 19h00
samedi10h00 - 19h00

TVA : BE 466.820.814
NE : 0466.820.814

· Les 7 cépages alsaciens

Pinot Noir

 

Seul cépage en Alsace à produire un vin rouge ou rosé dont le fruité typique et délicat évoque des arômes de fruits rouges (notamment la cerise ou la framboise) ou de fruits noirs (entre autres le cassis ou la mûre) aux tanins fondus. Vinifié en rouge, il peut être élevé en barriques de chêne, offrant alors une structure plus complexe et charpentée, accompagné de subtils arômes de vanille et de boisé.
Cépage bourguignon par excellence, exigeant des rendements faibles et un état sanitaire parfait des vignes, son ancêtre est le Beurrot.

Pinot Blanc

 

Tendre et délicat, alliant fraîcheur et souplesse pour représenter le juste milieu dans la gamme des vins d'Alsace, élégant dosage de nervosité, aux arômes de pêche, poire ou pomme, il se boit jeune, les années ne lui apportant rien de plus.
Il en existe deux variétés : la première, datant du XVème siècle, est la mutation en blanc d’une précédente mutation (Pinot Gris) du Pinot Noir, et est donc elle aussi bourguignonne ; la seconde, aussi appelée Pinot Auxerrois, plus précoce et moins acide, plus épicée et complexe que le Pinot Blanc, est plus récente et provient de Laquenexy en Lorraine.
Encore appelé Klevner ou Clevner, ce vigoureux cépage, résistant au froid, est d’une production régulière et d’une qualité constante, et son succès est en grande partie lié au développement du Crémant d’Alsace.

Sylvaner

 

Remarquablement frais et léger, avec un fruité discret, agréable et désaltérant, d'une belle vivacité, aux arômes d’agrumes et de fleurs blanches, il se boit jeune, ne gagnant rien à vieillir.
Ce cépage tardif, de production régulière et abondante, très sensible à l’oïdium, au mildiou et à la pourriture grise, provient d’Autriche et de Transylvanie (Roumanie) et a été introduit en Alsace à la fin du XVIIIème siècle.

Riesling

 

Vif, sec, racé, corsé mais raffiné, délicatement fruité, il offre un bouquet d'une grande finesse avec des nuances parfois minérales ou florales et acquiert en vieillissant un "goût de pétrole" ou de "fossile minéral". Environ 150 constituants aromatiques lui sont associés !
Introduit au XVème siècle, d’origine germanique, ce ‘roi’ des vins blancs, d’une production très régulière mais de maturité tardive, est très résistant à la rigueur du climat. Exprimant le mieux le terroir dont il est issu, ce n’est donc pas un hasard si on le retrouve dans presque toutes les appellations Grand Cru.

Pinot Gris

 

A la saveur caractéristique, opulent, charpenté, rond, long et volumineux en bouche, à l'aspect gras, présentant des arômes complexes de sous bois, mousses, champignons, fruits secs, parfois légèrement fumés, il peut remplacer le vin rouge.
Aussi appelé Rülander en Allemagne (un certain Ruland l’y a introduit), Malvoisie en Suisse, ou Pinot Grigio en Italie, introduit en Alsace à la fin du XVIIème siècle, fragile et de maturité assez précoce, il est issu d’une mutation du Pinot Noir et est donc d’origine bourguignonne, où il est appelé Pinot Beurot.
Suite à une plainte de la Hongrie, le Tokay (Pinot Gris) d'Alsace (totalement étranger au Tokaij de Hongrie, où il n’a d’ailleurs jamais été cultivé !) est désormais commercialisé sous l’appellation Pinot Gris depuis le 1/1/2007.

Muscat

 

Au fruité inimitable, accompagné parfois d’arômes de fleurs ou de melon, de par son caractère sec et son bouquet, il donne la délicieuse sensation de croquer des raisins frais et se boit jeune.
Egalement appelé Moscati en Italie ou Moscatel en Espagne et au Portugal, son nom regroupe le Muscat à petits grains, dit d’Alsace, le Muscat Ottonel, le Muscat d’Alexandrie et le plus rare Muscat de Hambourg.
Le Muscat alsacien, seul vin sec issu du Muscat, se base obligatoirement sur les deux premiers ; le Muscat d’Alsace, déjà cité en 1510, originaire du Midi, lui apporte intensité aromatique, acidité et complexité, et le deuxième, apparu en Alsace mi-XIXème siècle, plus précoce, plus fragile, moins acide, et sensible à la coulure, de la famille du Chasselas, lui procure finesse, souplesse et rondeur.

Gewurztraminer

 

Cépage le plus connu d'Alsace, corsé et charpenté, velouté au bouquet intense, voluptueux, puissant et séducteur, parfois légèrement moelleux, développant de riches arômes de fruits exotiques (lychee), de fleurs (rose) ou d'épices, il est précoce, moyennement productif, et un bon vin de garde. Environ 500 constituants aromatiques lui sont associés !
Variété épicée (‘gewurz’) du Traminer rose, originaire de la ville de Tramine (Tyrol italo-autrichien), ce ‘kayser’ des vins blancs est proche du Savagnin Blanc (vin jaune du Jura).

Il s’agit essentiellement de vins blancs.
Seul le Pinot Noir se trouve en rosé ou en rouge, selon la vinification.
Les cépages ‘nobles’ sont le Muscat, le Riesling, le Pinot Gris et le Gewurztraminer.

· Et les autres...

Chardonnay

Toléré dans la production de vin tranquille jusqu’en 1980, assimilé au Pinot jusqu’alors, ce cépage est désormais uniquement autorisé dans l’élaboration du Crémant.

Chasselas


En voie de disparition (utilisé dans l’Edelzwicker), aussi appelé Gutedel.
Vin léger, sec, frais et neutre, il est de maturité précoce et de rendement irrégulier.
Importé à la fin du XVIIIème siècle, de variété blanche ou rose, il porte le nom du village de Saône et Loire d’où il provient, et est également utilisé pour le Fendant suisse.

 

Klevener

Cépage plus rare, corsé et bien équilibré, au caractère discrètement aromatique, connu sous le nom de Klevener de Heiligenstein : vin blanc à la robe dorée, à l'arôme velouté et discret, au caractère particulier, qui lui donnent un fruité spécial, et en font un vin rare, issu d'une variété de l'ancien Traminer alsacien, non aromatique, dénommé "Rotedel".
Déjà mentionné en 1551 sous le nom de Savagnin Rose, son ancêtre, le Klevener a été introduit à Heiligenstein en 1742 lorsque le Conseil des Echevins de Strasbourg autorisa Heiligenstein à planter le Klevener sur les terres de son ban. Le bourgmestre de l'époque, Ehrardt Wantz, réussit par son obstination à convaincre le Conseil d'agréer à sa requête, par ailleurs contestée par les villages voisins.
Par décret du 4 février 1997, la dénomination Klevener de Heiligenstein est désormais attribuée dans l'A.O.C. Alsace aux vins produits dans un périmètre strictement délimité à 5 communes, à savoir Bourgheim, Gertwiller, Goxwiller, Heiligenstein et Obernai.

Gentil Assemblage de plusieurs cépages blancs dont au moins la moitié de cépages nobles.
Edelzwicker

Dénomination désignant un assemblage de plusieurs cépages blancs

· Classification

Ils sont tous classés au minimum en A.O.C. (Appellation d’Origine Contrôlée) Alsace, c’est à dire que l’étiquette mentionne usuellement le nom du cépage concerné, parmi les 7 reconnus en Alsace. Elle peut également comporter une marque commerciale ou la dénomination "Edelzwicker".

En 2011, afin de valoriser certains vins génériques de qualité supérieure, un cahier des charges a été créé afin d’établir une dénomination géographique communale.
Elle répond à des règles de production spécifiques concernant l’encépagement, la densité de plantation, les règles de taille, le palissage, la maturité des raisins, les rendements, …

Cette dénomination est autorisée pour les types de vin et communes

Commune

Vin blanc

Vin rouge

Blienschwiller

X

 

Côtes de Barr

X

 

Côte de Rouffach

X

X

Klevener de Heiligenstein

X

 

Ottrott

 

X

Rodern

 

X

Saint-Hippolyte

 

X

Scherwiller

X

 

Vallée Noble

X

 

Val Saint Grégoire

X

 

Wolxheim

X

 

Au-dessus de ces vins repris en dénomination communale, on trouve les lieux-dits. Cette dénomination, plus stricte que la communale, n’est pas contrôlée, mais indique une localisation bien définie : un coteau exposé plein sud, une parcelle de vigne protégée de la pluie par les collines environnantes, …

L'A.O.C. Alsace Grand Cru est délivrée à des vins répondant à des contraintes de qualité particulièrement strictes, plus précisément en matière de terroirs de récolte, de richesse naturelle en sucre, de dégustation, etc...
L'étiquette apposée sur chaque bouteille en précise obligatoirement le cépage, car seuls le Muscat, le Riesling, le Pinot Gris et le Gewurztraminer (les cépages nobles) sont reconnus, le millésime et l'un des 50 lieux-dits clairement définis pouvant bénéficier de cette appellation.
En 2005,
    1. le Sylvaner est autorisé sur la seule appellation Zotzenberg
    2. les assemblages (sous certaines conditions) sont autorisés sur la seule appellation Altenberg de Bergheim
En 2007,
    1.le Kaëfferkopf (lieu-dit) est reconnu comme 51ème Grand Cru sur les seuls cépages Riesling, Pinot Gris et Gewurztraminer (le Muscat est donc exclu de l’appellation Grand Cru) et y autorise également les assemblages (sous certaines conditions)

Il est bon de remarquer que si un Grand Cru autorise les assemblages, le Muscat en est alors systématiquement exclu ! Ceci est dû au fait qu’un Grand Cru ne peut être associé qu’à maximum 4 cépages … et que les assemblages sont considérés également comme un cépage à part entière. On se retrouve ainsi avec 5 cépages, un de trop. Le Muscat, étant le moins intéressant, le moins planté, le moins …, en fait donc les frais.

A part, l'A.O.C. Crémant d'Alsace distingue des vins d'Alsace effervescents, vifs et délicats, élaborés selon la méthode traditionnelle (identique à celle employée dans l'élaboration du Champagne), essentiellement à partir de Pinot Blanc, mais aussi de Pinot Gris, de Pinot Noir, de Riesling ou de Chardonnay. Ce dernier n’est d’ailleurs autorisé en Alsace que pour cette seule appellation.
Le Crémant rosé, plus rare, est issu uniquement de Pinot Noir. Contrairement à certaines régions, il n’est pas généré par adjonction de vin rouge mais par macération pelliculaire.

Les Crémants alsaciens sont aujourd’hui les plus vendus dans cette appellation, sur les sept vignobles français autorisés à produire du Crémant.

· Mentions

Lors d’années exceptionnelles, et selon des critères très rigoureux, si les raisins ont été récoltés en surmaturité, ces mêmes cépages nobles, Grand Cru ou non, auront droit à la mention complémentaire Vendanges Tardives (V.T.).

Et si la vendange a été faite par cueillette successive, grain par grain, des raisins atteints par la nourriture noble (champignon Botrytis Cinerea), le super (V.T.) devient alors le nec plus ultra, le chef-d’œuvre, ... Bref, on parlera alors d’une Sélection de Grains Nobles (S.G.N.).

Les mentions Blanc de Blancs et Blanc de Noirs sont réservés aux crémants, respectivement, issus de raisins exclusivement blancs ou noirs (Pinot Noir).

· Grands crus

Il s’agit de vins satisfaisant à des contraintes de qualité sévères (délimitation des terroirs, richesse naturelle, dégustation d’agrément, rendement maximum 55 hl/ha, …).
Ces 51 lieux-dits sont revus chaque année, cépage par cépage.
Afin d'en faciliter la lecture, nous avons mis à votre disposition une liste détaillée de ces lieux au format "Acrobat" (pdf) (cliquez ici ! 1.3MB)

 

Pour télécharger gratuitement Adobe Reader, cliquez sur ce logo

 



© 2003-2010 - Alsavin scri - IMS Consult | Tous droits réservés | Contacts